Le billet du vendredi: Fête de la Science 2015, et dossier pour le commissaire d'enquête publique !

C'est une semaine placée sous le signe de la Lumière qui vient de s'écouler ! Dès lundi matin, une réunion avec le service Communication de l'Université a permis de cadrer les événements organisés par Veracruz à l'occasion de la future Semaine de la Science, dont le thème cette année est la Lumière.

Plus concrètement, le 7 octobre, à 18h, Emmanuel Berrod donnera une conférence suivie d'une sortie de sciences participatives Insectes et Ciel étoilé au sentier Nature. Ensuite, le 8 octobre, à 12h30, Sébastien Vauclair présentera dans le hall du Forum l'exposition photographique du DarkSkyLab autour des halos lumineux. Enfin, l'installation lumineuse utilisant le panneau solaire, si elle n'est pas mise en place par Grumö, pourrait se transformer en une installation plus mécanique: l'energie du panneau ferait pédaler un vélo du Zinc. Nous étudions donc la question ! Demain, à Ciel en Fête, nous organiserons les détails de l'exposition photographie: quels tirages, quels formats, dans quels cadres, combien et quels panneaux explicatifs! Si vous voulez un avant-goût, c'est à la Cité de l'Espace, à partir de 19h ! Toutes les informations sont ICI !

Cielenfete

Le dossier de demande de subventions concernant ces projets est presque rempli. Une fois finalisé, il sera transmis au service communication de l'université, et à la présidente de Veracruz pour validation. Enfin, mercredi matin, le projet sera présenté à la Direction de la Vie Etudiante,afin de valider son passage en Commission de Solidarité pour les Projets Etudiants le 4 juin prochain, la dernière de l'année !

La journée du mardi a été consacrée à un autre gros dossier: celui que transmettra Veracruz au commissaire responsable de l'enquête publique concernant les travaux de prolongement de la ligne B de métro et visant à déclarer ces travaux d'utilité publique ! Nous y formulons la position de l'association ainsi que les suggestions concernant les mesures compensatoires prévues. Voici le texte qui sera remis en main propre, lundi, au commissaire, signé par la présidente, et tamponné:

"

Fait à Toulouse, le 6 mai 2015

Au comissaire enquêteur chargé de l'enquête publique concernant le Prolongement de la Ligne B de métro,

Je m'exprime aujourd'hui au nom de l'association Veracruz, gestionnaire officiel d'une parcelle du bois de Pouciquot appellée "Sentier Nature". L'association, préoccupée par le devenir de l'intégralité de ce bois, impacté par les travaux de prolongement de la ligne B, souhaite vous présenter quelques suggestions concernant les mesures compensatoires prévues dans le cadre de ces travaux.

Tout d'abord, conscients de la nette amélioration du transport qui est en jeu dans le secteur Sud-Est de l'agglomération toulousaine, ainsi que la baisse conséquente des émissions de gaz polluants liés au traffic routier sur cette zone, nous sommes favorables à ce que ces travaux soient déclarés d'utilité publique.

Cependant, un point crucial nous semble être décisif et à ajouter aux mesures compensatoires prévues. Il nous semble primordial d'assurer la pérennité des 17 Ha du bois de Pouciquot, zone refuge à la biodiversité remarquable soumise à une pression urbaine croissante. Pour ce faire, une solution rapide et facile à mettre en oeuvre serait d'exiger un engagement de la mairie de Ramonville à faire une demande d'Arrêté Préfectoral de Protection du Biotope (APPB) sur la zone compensée. En effet, un Arrêté Préfectoral de Protection du Biotope prend effet rapidement, et interdit le défrichage de la zone. C'est donc un moyen d'assurer réellement la pérennité du site. De plus, ce classement permettra au gestionnaire de la zone d'avoir accès à des subventions de l'Agence de l'eau afin d'entretenir la zone humide, de réaliser une étude hydrogéologique sur la zone, et éventuellement de restaurer la circulation en eau si un assèchement est identifié. L'accès à ces subventions n'est pas négligeable car les travaux impacteront 0,52 Ha de zone humide sur le bois de Pouciquot. Compte tenu de l'importance des zones humides pour le filtrage de l'eau et pour la biodiversité, l'on comprend toute l'importance de cette mesure compensatoire, véritable mesure de protection pour une partie du bois de Pouciquot.

De plus, en réponse à la fragmentation par effet d'emprise d'une partie du bois de Pouciquot, et considérant la période longue des travaux (5 ans), des aménagements pourraient être envisagés sur un terrain proche, situé à l'entrée de la commune de Ramonville (voire ANNEXE 2). En effet, il est prévu de creuser deux mares sur le site, au niveau de la zone détruite par les travaux, une dès la première année et la deuxième lors de la phase de renaturation, car la partie sud du bois de Pouciquot n’abrite pas de points d’eau favorables à la reproduction des amphibiens. Etant donné que la continuité écologique reliant le Sentier nature (qui abrite deux mares naturelles et trois mares artificielles) sera perturbée, l'association Veracruz estime que la création d'une seule mare dès la première année des travaux sur la zone Sud du bois pour accueillir le seul point de reproduction du triton marbré dans l'agglomération toulousaine est une proposition relativement faible du point de vue écologique. Nous recommandons de creuser au moins deux mares dès la première année des travaux. La deuxième mare pourra être située sur un terrain non utilisé par la mairie de Ramonville (voir ANNEXE 2), et reliée au bois de Pouciquot via l'installation d'un crapauduc (en rouge sur l'annexe 2). Ce serait une mesure efficace afin de préserver la grenouille agile, le crapaud accoucheur, et le crapaud calamyte, autant d'espèces d'amphibiens protégées au niveau national et présentes sur la zone. Ce même terrain où sera construite la deuxième mare est particulièrement propice à la réalisation d'un aménagement avec des haies côté route pour freiner les écoulements pollués de la route et à l'installation de tas de pierres servant de refuge pour les reptiles.

Enfin, une mise en gestion conservatoire du sud de Pouciquot est prévue dans les mesures de compensation. Il est important ici de souligner que la gestion naturaliste du nord du bois est déjà réalisée officiellement par l'association Veracruz sur la zone de la ZNIEFF appartenant au rectorat, appellée "Sentier nature". Il est donc pertinent de gérer de façon écologique et raisonnée l'ensemble de cette ZNIEFF, et non pas de la gérer par parcelles isolées entre les différents propriétaires fonciers et les différents gestionnaires. C'est pourquoi Veracruz est également en négociation avec la mairie de Toulouse Métropole, qui est propriétaire d'une parcelle de la ZNIEFF, afin de mettre celle-ci en gestion conservatoire. Par conséquent, nous proposons que Veracruz et le Conservatoire des Espaces Naturels de Midi-Pyrénées soient désignés comme co-gestionnaires de la zone compensée du sud de Pouciquot via la ratification d'une convention de gestion naturaliste. Pour la future gestion du bois de Pouciquot, Veracruz propose de la fauche tardive, la lutte contre les espèces invasives, l'interdiction d'utiliser des produits phytosanitaires, la plantation d'espèces locales pour restaurer la surface détruite, ainsi que des actions de communication et de sensibilisation auprès du public. L'association Veracruz est déjà en contact avec la mairie de Ramonville afin de signer cette convention de gestion pour les terrains compensés sur la zone de Ramonville.

ANNEXES

ANNEXE 1: Article de www.developpement-durable.gouv.fr intitulé "La procédure de création d'un arrêté préfectoral de protection du biotope" suivi des articles R 211-12 à 211-14 du code rural.

ANNEXE 2: Schéma de l'emplacement du crapauduc

ANNEXE 3: Modalités générales d'attribution et de versement des aides pour la période 2013 à 2018 de l'Agence de l'eau Adour-Garonne

ANNEXE 4: Plaquette de présentation des mesures de gestion proposées par Veracruz

ANNEXE 5: Convention de gestion entre Veracruz et le Rectorat concernant la partie nord du bois de Pouciquot appelée "Sentier nature" "

Les annexes sont téléchargeables ici: Annexe1articledevdurableannexe1articledevdurable.pdf (81.59 Ko) Annexe2schemadel emplacementcrapauducannexe2schemadel-emplacementcrapauduc.jpg (96.96 Ko)Annexe3eattributiondesaidesannexe3eattributiondesaides.pdf (61.06 Ko) Annexe4plaquettepresentationmesuresgestionannexe4plaquettepresentationmesuresgestion.pdf (810.28 Ko) Annexe5convention gestion sentier nature 2014annexe5convention-gestion-sentier-nature-2014.pdf (468.82 Ko)

Ensuite, une réunion avec neOCampus autour du projet biodiverCity a permis de clarifier quelques points: je suis chargée d'être la personne référente concernant l'animation du 4 juin prochain dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable. L'événement a été posté sur le site et validé par le ministère, il est désormais visible par tout le monde sur ce lien ! 

Une affiche est en cours de préparation ! Réservez votre jeudi et venez nombreux !

Url

Enfin, parmi les autres activités de la semaine, la peinture des nouveaux rûchers, la réception/correction des dernières fiches des espèces phares et ornitho, ainsi qu'un grand appel à volontaire pour monter le projet des cafés de la biodiversité ont animé mes journées ! Pour ceux que cela intéresse, je suis toujours à la recherche d'un volontaire motivé pour ce projet, voici en quoi il consiste:

Il s'agirt de faire des mini conférences-débats dans un bar/café associatif au centre ville, en soirée, en semaine, une fois par mois, sur des thèmes tournant autour de la biodiversité, avec un "invité spécial" à chaque fois. Ce sera un moyen de sensibiliser les étudiants à l'environnement, mais aussi de rendre la chose plus légère et conviviale. Ce sont des événements qui s'inscrivent dans le cadre des actions de valorisation de la biodiversité au campus par Veracruz (restauration d'une continuité écologique sur le campus, édition d'un guide de la biodiversité,...).

N'hésitez pas à m'écrire pour plus de détails! Le projet en est au stade embryonnaire et n'attend que vous et vos idées brillantes!

A la semaine prochaine!